Archive | Vie de pigiste

Comment utiliser Dropbox – tutoriels

Si votre travail se réalise à l’aide d’un ordinateur et que vous avez régulièrement des fichiers à transférer, il est tout probable que vous ayez déjà entendu parler de Dropbox par un contact, un partenaire, un ami ou un client qui voulait échanger facilement vos documents de travail .

Plusieurs d’entre vous l’utilisent; d’autres aimeraient bien. Combien aussi l’ont installé pour ne s’en servir qu’à tâtons.

Personnellement, j’en suis un grand amateur. Une partie de mes dossiers Dropbox est partagée avec ma famille ou des amis afin de partager facilement photos et vidéos personnelles. D’autres dossiers sont dédiés au travail; partagés cette fois avec fournisseurs ou clients selon le cas. Finalement, les derniers dossiers sont réservés à mon usage; soit pour sauvegarder (back-up) certains documents particulièrement importants (en plus de mon backup régulier sur disque), soit pour y déposer des documents que je veux avoir sur mes différents supports (ordinateur, téléphone, tablette); ce qui m’a dépanné plus d’une fois. Aujourd’hui, j’aurais beaucoup de mal à m’en défaire.

Pour ceux qui ne connaissent pas (ou peu) Dropbox, ainsi que ceux qui ne sont pas pleinement confortables avec l’outil, voici 2 petits tutoriels (en français) qui pourront vous aider. L’un est fait pour une initiation sur IOS (Mac), le second pour les usagers de Windows.
 

Tutoriels

 

  • Dropbox sur Mac
    Découverte de DropBox, par Débuter sur Mac
     
  •  

  • Dropbox sur Windows
    Dropbox en 5 minutes : à quoi ça sert, comment s’en servir ? par Francois Magnan
     
(rétrolien)

Outils pour solos, Trucs et astuces, Vie de pigiste

Comment calculer son taux horaire?

Combien dois-je demander à mes clients pour exécuter les travaux pour lesquels je suis mandaté? Comment établir la valeur de mes honoraires? Voilà des questions auxquelles tout professionnel indépendant doit savoir répondre qu’il soit un professionnel établi depuis longtemps ou qu’il se questionne sur la pertinence de se lancer à son compte.

La première étape sera de faire le tour de vos contacts professionnels afin de connaître les honoraires en vigueur dans votre secteur. Cette information sera un repère incontournable. Mais l’état du marché et le « tarif de la concurrence » ne doivent pas être vos seuls repères.

Si vous souhaitez bien vivre de votre travail et avoir du plaisir dans votre profession, vous devrez vite comprendre qu’il y aura toujours quelqu’un moins cher que vous, et que ce n’est surtout pas les contraintes budgétaires de votre client qui doivent vous dicter votre valeur. Ce n’est pas tout d’être compétitif, vous devrez aussi apprendre à définir votre valeur, à établir votre objectif de revenu… et à travailler pour défendre et prouver votre valeur.

Pour bien réussir, vous devrez donc bien fixer quels sont vos objectifs de revenus et prendre les moyens pour réaliser ces objectifs.

Outil de calcul

Comme tout autre type d’entreprise, même si vous êtes seul, vous devez évaluer l’ensemble de vos dépenses professionnelles et frais d’exploitation, y compris votre rémunération personnelle et le profit souhaité. Et comme toute entreprise, vos revenus doivent être supérieurs à vos dépenses… sous peine de devoir couper quelque part. Et pour le professionnel indépendant, la première place où on coupe, c’est dans son niveau de vie.

Nous avons séparé l’outil en 3 blocs : vos dépenses personnelles, vos dépenses d’exploitation, votre productivité. Il est bien évident que chacun de vous est un cas particulier, et que cet outil ne couvre pas tout. Ce sera à vous de l’adapter à vos besoins.

1) Vos dépenses personnelles
Il s’agit ici de regrouper toutes vos dépenses personnelles et familiales dont vous avez la charge. Il est important de bien évaluer vos besoins financiers personnels, si vous ne voulez pas voir votre niveau de vie baisser. Prenez le temps de bien les évaluer. Ajoutez dans « autres», tous les frais que vous avez qui ne sont pas identifiés par les champs.

2) Vos dépenses d’exploitation
Il s’agit de calculer l’ensemble des dépenses reliées à votre entreprise (oui, oui, que vous êtes incorporé avec employés ou simplement un travailleur autonome, c’est pareil, vous êtes une business). Doivent être calculés vos frais si vous avez des emprunts (ou autres obligations) auprès d’institutions financières.

3) Votre productivité
Ce bloc est très important. Il s’agit souvent de la zone la plus obscure des professionnels indépendants. Parmi tout le temps de travail consacré au travail, vous devrez être en mesure d’établir la portion facturable. Dans une année, vous avez les semaines de travail, les périodes de vacances et de congé, quelques journées de maladies. Ce qui vous donnera un certain nombre de journées de travail. Mais dans votre journée de travail, ce ne sont pas toutes les heures de travail qui seront facturées au client. Selon chacun, le taux pourra varier considérablement : 25%, 50%, 75%. Ce taux fait une différence énorme dans votre rentabilité. Plus le nombre d’heures facturées sera élevé dans une semaine de travail, plus vous serez rentable et compétitif. Et vous aurez toujours le plus grand intérêt à accroître votre temps facturable, quitte à déléguer certaines tâches (ex. la comptabilité) pour maximiser votre temps.

Calculer
NOTE:

  1. Le calcul se fait sur une base annuelle. Indiquez les dépenses ou informations reflétant le mieux une année complète, sauf avis contraire.
  2. Pour faire un calcul le plus fidèle possible, indiquez toujours le montant qui correspond à votre part dans la famille. Ainsi, si dans la famille, vous séparez l’ensemble des dépenses familiales, il serait préférable d’indiquer ce qui corrspond à votre part.

I- Vos dépenses personnelles
Loyer-hypothèque
Tout ce qui est lié à votre habitation, y compris les taxes municipales et scolaires

Frais de subsistances
Nourriture bien sûr, mais aussi toutes vos dépenses familiales régulières

Déplacement / automobile
Votre part des frais location ou d’achat pour l’automobile ainsi que vos cartes de train ou de transports en commun

Loisirs
Vos sorties, vos livres, vos hobbies, votre centre sportif, le hockey de votre garçon, etc.

Voyages-vacances
Toutes les dépenses liées à vos vacances annuelles, congés et sorties familiales

Assurances personnelles
Toutes vos assurances

Compte retraite-REER-Épargne
Ça aussi vous devez le budgeter. Attendez pas trop tard pour mettre de l’argent de côté

Impôts-acomptes provisionnels
Montant estimé ou provisionné pour vos impôts à payer

Autre
Toutes les autres dépenses régulières ou exceptionnelles. Vous pouvez même inclure ici une provison pour les imprévus.

Total des dépenses personnelles :
0$
2- Vos dépenses d’exploitation
Bureau – location et entretien
Tous les frais liés à votre bureau si vous avez un espace à l’extérieur de votre maison, donc qui n’apparaissent pas dans vos frais d’habitation

Déplacement et voyages
Les frais de déplacement et voyage pour vos affaires

Ordinateurs, logiciels, équipements
Toutes les sommes que vous dépensez en moyenne par année pour votre équipement informatique

Formation, conférences
Tous vos frais de veille et formation continue

Communication
Frais de téléphone, cellulaire, site Web, etc.

Assurances
Vos assurances professionnelles

Honoraires professionnels
Dépenses effectués auprès d’autres professionnels: avocat, comptable, pigiste, etc.

Coût d’opération du bureau
Tous les autres frais liés au maintien de votre place d’affaires

Promotion développement des affaires
Frais de vente, représentation, réseautage, associations professionnelles, etc.
Autre
Tout le reste…

Profit que vous aimeriez dégager
Indiquez votre objectif de profit. Quand à vouloir faire un profit, aussi bien le budgeter.

Total des frais d’exploitation :
0$

3- Votre productivité
Jours de travail par semaine
Indiquez le nombre de journées consacrées au travail par semaine (donc entre 1 et 7)
Vacances
Évaluez combien de journées vous prévoyez être en vacances par année

Congés
Précisez le nombre de journées pour lesquelles vous ne serez pas disponible pour travailler. Ex.: les congés fériés.
Provision pour maladie
Prévoyez quelques journées où votre grippe vous empêchera de travailler ou les oreillons de votre petit dernier

Nombre de jours disponibles pour travailler durant une année :
Combien d’heures de travail par jour
Indiquez le nombre total d’heures de travail que vous faites. Clients, veille, recherche, comptabilité, déplacement, etc…
% de temps facturable
Indiquez le pourcentage moyen de votre temps de travail qui est facturable à vos clients. Exemple, si env. 60% du temps est facuré à l’un ou l’autre de vos clients, indiquez 60.

4- Votre taux horaire

00,00$
Le taux calculé correspond au seuil tarifaire minimal que vous devriez utiliser pour atteindre vos objectifs de revenu.

(rétrolien)

Outils pour solos, Vie de pigiste