Archive | Trucs et astuces

En vrac, à lire sur le Web… #3

Liste des articles partagés sur nos comptes de médias sociaux durant le mois de mars. Pour lire au fur et à mesure de nos découvertes, suivez-nous sur Facebook et sur Twitter.

EN FRANÇAIS

EN ANGLAIS

(rétrolien)

À lire sur le Web, Blogue / Blog, Travail autonome, Trucs et astuces

En vrac, à lire sur le Web… #1

Liste des articles partagés sur nos comptes de médias sociaux durant le mois de mars. Pour lire au fur et à mesure de nos découvertes, suivez-nous sur Facebook et sur Twitter.

EN FRANÇAIS

EN ANGLAIS

(rétrolien)

À lire sur le Web, Blogue / Blog, Travail autonome, Trucs et astuces

Comment utiliser Dropbox – tutoriels

Si votre travail se réalise à l’aide d’un ordinateur et que vous avez régulièrement des fichiers à transférer, il est tout probable que vous ayez déjà entendu parler de Dropbox par un contact, un partenaire, un ami ou un client qui voulait échanger facilement vos documents de travail .

Plusieurs d’entre vous l’utilisent; d’autres aimeraient bien. Combien aussi l’ont installé pour ne s’en servir qu’à tâtons.

Personnellement, j’en suis un grand amateur. Une partie de mes dossiers Dropbox est partagée avec ma famille ou des amis afin de partager facilement photos et vidéos personnelles. D’autres dossiers sont dédiés au travail; partagés cette fois avec fournisseurs ou clients selon le cas. Finalement, les derniers dossiers sont réservés à mon usage; soit pour sauvegarder (back-up) certains documents particulièrement importants (en plus de mon backup régulier sur disque), soit pour y déposer des documents que je veux avoir sur mes différents supports (ordinateur, téléphone, tablette); ce qui m’a dépanné plus d’une fois. Aujourd’hui, j’aurais beaucoup de mal à m’en défaire.

Pour ceux qui ne connaissent pas (ou peu) Dropbox, ainsi que ceux qui ne sont pas pleinement confortables avec l’outil, voici 2 petits tutoriels (en français) qui pourront vous aider. L’un est fait pour une initiation sur IOS (Mac), le second pour les usagers de Windows.
 

Tutoriels

 

  • Dropbox sur Mac
    Découverte de DropBox, par Débuter sur Mac
     
  •  

  • Dropbox sur Windows
    Dropbox en 5 minutes : à quoi ça sert, comment s’en servir ? par Francois Magnan
     
(rétrolien)

Outils pour solos, Trucs et astuces, Vie de pigiste

Un petit rappel à tous nos offreurs de contrats

Des centaines de contrats sont négociés chaque mois sur AgentSolo; nous remercions chacun des offreurs de contrats de cette confiance toujours renouvelée envers notre communauté de professionnels; plus de 36 000 professionnels de haut niveau, spécialisés et expérimentés.

Par contre, plusieurs offreurs de contrats oublient de bien gérer leurs offres de contrats. Par exemple, un cas fréquent, les offreurs de contrats qui omettent de nous communiquer le soumissionnaire retenu pour la réalisation du mandat. Il arrive même trop souvent que l’identité du gagnant d’une offre nous provienne directement du membre plutôt que de l’offreur, pour voir ajouter l’information à son dossier. Bien compléter vos offres est important pour les membres d’AgentSolo comme pour vous.

Est-ce par manque de temps, par manque d’intérêts, par négligence, par incompréhension du système de soumissions ? Difficile de savoir. Sans doute un joyeux mélange de toutes ces raisons.

Chers offreurs, il est important pour vous tout autant que pour les soumissionnaires de bien compléter les processus d’offres que vous affichez. Pour un soumissionnaire, c’est important de voir apparaître à son dossier un mandat qui lui est confié; c’est une indication d’expérience, comme l’est une recommandation. Pour l’offreur de contrats, c’est tout aussi important; votre dossier n’en sera que plus attrayant lors de vos prochaines offres si l’historique de vos offres passées indique que vous attribuez vos offres. Alors qu’un offreur ayant 5, 10, 15 offres de contrats dans son historique, avec la mention « finalisée » sans précision à qui furent attribués les mandats, risque de moins intéresser les meilleurs agents solos. Tout comme seront moins motivés vos anciens soumissionnaires s’ils n’ont pas reçu de précision sur l’état de leur soumission.

Ce n’est pas tout de recevoir des soumissions et de sélectionner vos candidats idéals. Il faut aussi apprendre à entretenir ses relations. Vous sollicitez la participation de professionnels compétents et expérimentés, il est donc normal que ceux-ci s’attendent à être traités comme tel.

  1. Prendre le temps d’écrire à CHAQUE soumissionnaire.

    Prenez le temps d’écrire à chaque soumissionnaire; même à ceux que vous ne retenez pas. N’oubliez jamais que le processus de sélection est une forme avancée de réseautage. Le soumissionnaire que vous ne retenez pas est peut-être la ressource qu’il vous faudra pour votre prochain mandat. Plutôt que le négliger, apprenez à le connaître. Une personne de plus que vous aurez qualifiée pour vos besoins futurs si vous prenez le temps d’échanger, même minimalement, avec elle. Vous n’aurez peut-être jamais d’autres occasions de croiser cette personne si vous ne profitez pas de cette occasion.

  2. Respecter le mieux possible les ÉCHÉANCES de sélection que nous vous proposons.

    Le système de soumission vous offre des contraintes d’échéanciers. Bien évidemment, vous pouvez raccourcir ces échéances à tout moment si vous avez trouvé la bonne personne (il est inutile de maintenir une offre ouverte si vous avez trouvé la bonne personne); mais vous pouvez aussi prolonger la période de soumission et la période de sélection selon vos besoins. Il y a toutefois problème lorsque l’offreur n’en tient nullement compte, surtout lorsque le processus de sélection est retardé. Les soumissionnaires restent dans l’incertitude. Il est important qu’ils soient mis au courant des retards dans le processus. Ne serait-ce que pour maintenir un niveau de confiance élevé.

    Vous pouvez aussi en tout temps utiliser la messagerie pour écrire aux soumissionnaires afin de faire les précisions nécessaires. Surtout aux candidats les plus sérieux. N’attendez surtout pas qu’ils ne soient plus intéressés ou libres. Vous n’avez qu’à cliquer sur l’icône « envoyer un message » apparaissant sur chaque soumission en ligne ou reçue par courriel pour entretenir de bonnes relations.

  3. Prendre le temps de compléter le processus d’ATTRIBUTION en ligne des vos mandats.

    Prenez le temps de nous indiquer à qui vous attribuez le mandat. Votre but en affichant des offres sur AgentSolo, n’était pas de ne récolter qu’une série de noms, de propositions et de C.V. Vous voulez surtout faire avancer un projet. Une fois que vous aurez terminé votre négociation avec les agents solos, une fois que vous aurez fait votre choix et que vous aurez averti les soumissionnaires, venez sur votre compte et utilisez la fonction « attribuer le contrat ». Le soumissionnaire vous en sera reconnaissant, tout comme vous pourrez profiter des avantages à long terme de cette inscription dans votre dossier.

  4. Prendre le temps de bien conclure vos CONVERSATIONS professionnelles

    Si le nombre de contrats affichés publiquement sur notre plateforme de négociations se compte en centaines chaque mois, la portion négociée en privé directement par la messagerie est équivalente. Donc, une négociation qui débute par des messages envoyés directement par l’offreur à certains solos sélectionnés, et qui se poursuit par messagerie (ou toute autre méthode que les parties auront jugée plus efficace). Malheureusement, là encore, certains offreurs négligent de bien terminer les relations qu’ils ont amorcées. En effet, certains offreurs, une fois trouvée la personne correspondant à leur besoin, arrêtent les conversations avec les autres candidats. Là aussi, prenez le temps de bien fermer vos conversations. Ne laissez personne en suspend d’une réponse. D’autant que cette fois-ci, plus encore que par le processus public de soumission, c’est vous qui avez initié le contact en écrivant directement aux candidats. Ça ne prend que quelques minutes pour écrire aux différentes personnes que vous avez contactées.

J’espère que ces quelques rappels aideront les offreurs de contrats à mieux gérer leurs offres. Et si vous avez la moindre hésitation ou des questions sur la gestion de ces offres, n’hésitez pas à écrire à notre service à la clientèle. Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

P.-S.. Pour les membres engagés dans un processus de soumission, n’hésitez pas à écrire aux offreurs afin de connaître où en est le processus de sélection. Votre effort de soumission mérite que vous soyez informé de l’état de votre proposition. La messagerie interne est toute désignée pour écrire aux offreurs, si vous n’avez pas déjà en main leurs coordonnées.

(rétrolien)

AgentSolo.com, Blogue / Blog, Travail autonome, Trucs et astuces

Revue du Web – Septembre

Nous arpentons en permanence le web à l’affût d’articles d’intérêt pour les professionnels indépendants. Ces trouvailles, nous les partageons au fur et à mesure de leur découverte sur nos compte Twitter et Facebook.

Pour le bénéfice de tous, nous regroupons une sélection des liens récoltés au cours des dernières semaines afin de vous permettre de les consulter si vous les avez manqué.

Bonne lecture!

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et Facebook.

(rétrolien)

Blogue / Blog, Outils pour solos, Travail autonome, Trucs et astuces

Revue du web – Mars

Tout au long du mois, nous arpentons le web pour trouver des articles d’intérêt pour les professionnels indépendants. Au fil de nos découvertes, nous partageons nos trouvailles sur notre compte Twitter (https://twitter.com/agentsolo) ainsi que sur notre compte Facebook (https://www.facebook.com/AgentSolo).

Pour le bénéfice de tous, nous regroupons à partir d’aujourd’hui les liens récoltés au cours du dernier mois afin de vous permettre de les consulter facilement si vous en avez manqué.

Bonne lecture!

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et Facebook.

(rétrolien)

Blogue / Blog, Outils pour solos, Trucs et astuces

6 résolutions pour devenir un meilleur blogueur

Qui ne souhaite pas devenir un meilleur blogueur pour 2013? C’est compréhensible. Le blogue est, parmi les médias sociaux, l’un des vecteurs les plus prisés. Afin de vous aider à commencer l’année sur le bon pied, voici donc quelques résolutions que je vous suggère de suivre pour améliorer vos performances en tant que blogueur.

Résolution # 1 – Trouver son propre style

Pourquoi voulez-vous bloguer? Qu’avez-vous de particulier à dire? Comment pouvez-vous le dire d’une manière unique? Ce sont les questions auxquelles il vous faut répondre afin de trouver votre propre signature en tant que blogueur. Trop de blogueurs rédigent d’une façon qui ne leur permet pas de se différencier; ils écrivent pour écrire sans prendre le temps de développer une signature personnelle, une voix qui leur serait propre. C’est bien dommage!

Résolution # 2 – Lire plus pour s’inspirer mieux

Ça peut sembler très simple, mais pourtant, peu de personnes prennent suffisamment de temps pour compléter leurs lectures professionnelles. Afin de devenir un bon blogueur, il est important de s’inspirer en faisant une veille quotidienne sur les sujets qui nous intéressent. Comment trouver de nouvelles idées si l’on se déconnecte de ce qui est publié à l’extérieur de notre petit écosystème?

Résolution # 3 – S’outiller mieux

Malgré toute la bonne volonté du monde, il est difficile d’atteindre ses objectifs si l’on ne se procure pas les bons outils pour travailler. La « boîte à outils » du blogueur comprend des outils de rédaction de contenu, mais aussi des plateformes de gestion de contenu, des outils d’édition, etc. Ça peut, par exemple, vouloir dire de choisir WordPress pour gérer son contenu, Google Analytics pour mesurer ses résultats, Antidote pour assurer la qualité de ses textes, etc. Il ne faut jamais lésiner sur les moyens.

Résolution # 4 – Déterminer la bonne cadence

À quelle fréquence écrivez-vous sur votre blogue? Une fois par mois? Une fois par semaine? Une fois par jour peut-être? Quelle que soit votre réponse, sachez qu’il n’existe pas une réponse meilleure que l’autre. Bien sûr, plus vous écrivez, meilleur sera votre classement sur les moteurs de recherche. Seulement, si, sur les 25 billets de blogue annuel que vous produisez, vous en publiez la moitié dans les 2 premiers mois de l’année pour ensuite rester presque muet… vous ne faites pas les choses correctement. Voilà pourquoi il faut trouver la bonne cadence pour vous et la suite, coûte que coûte. Si vous choisissez de publier 2 billets par mois, alors soit! Mais ne dérogez jamais à cette règle.

Résolution # 5 – S’organiser davantage

Ce n’est pas un secret : écrire, ça demande du temps. Or, dans la folie du quotidien, il devient facile de reléguer au second rang le fait d’écrire son blogue. Pourtant, c’est une tâche qui doit être inscrite à l’agenda et pour laquelle on doit respecter l’échéance. C’est pourquoi, pour y arriver, il faut réserver des blocs de temps pour son blogue. Sans cette façon de faire, vous ne parviendrez jamais à augmenter la rédaction des billets sur votre blogue et serez amèrement déçu de vos performances en tant que blogueur.

Résolution # 6 – Planifier ses sujets à l’avance

Cette résolution s’inscrit dans la même lignée que la précédente. Afin de s’éviter le syndrome de la page blanche, il est nécessaire de planifier à l’avance les sujets que l’on souhaite traiter sur son blogue. Un simple carnet de notes où l’on inscrit ses idées au fil de ses lectures peut faire l’affaire. Pas besoin de se casser la tête. L’idée est simplement d’attraper au vol les bonnes idées qui se présentent sans s’imposer la pression de devoir tout trouver, une fois venu le moment de la rédaction.

(rétrolien)

Blogue / Blog, Outils pour solos, Réseautage, Trucs et astuces

Pourquoi le contenu dynamique aide-t-il votre marketing?

Parce que votre clientèle se compose de plusieurs types d’utilisateurs. Parce que les besoins de chacun d’eux sont différents. Parce que parler directement à un client plutôt qu’à la masse permet d’engager une relation plus solide. Parce qu’une approche marketing qui réussit à rejoindre directement le client apporte toujours plus de résultats.

C’est, grosso modo, pour toutes ces raisons que le contenu dynamique est l’une des clés d’un marketing Web efficace.

Contenu dynamique : une définition rapide

Qu’est-ce que c’est exactement le contenu dynamique? Concrètement, il s’agit des éléments d’un outil Web (site Web, courriel, etc.) qui peuvent s’ajuster en fonction du profil de l’utilisateur. En faisant appel à la technologie, il est possible d’ajuster le contenu d’un outil de commerce en ligne en fonction de l’utilisateur qui le visite.

Ceci veut dire qu’un utilisateur pourra y consulter un contenu affiché en fonction de ses préférences et de l’historique de ses visites sur le site. Un bel exemple de ce genre de mécanique est le site Amazone.

Quelques exemples de contenus dynamiques?

Bien sûr, il est possible de personnaliser bien plus que le contenu des sites Web. C’est une façon de faire qui s’applique à une panoplie d’outils interactifs. Les exécutions de la stratégie varieront d’un média à un autre.

Voici quelques des éléments de contenus qui sont personnalisés de façon dynamique :

  • Les calls to action
  • Le nom et le prénom
  • Le genre (la conjugaison du texte en entier s’ajuste)
  • La langue
  • L’affichage des produits et des services
  • Les détails par rapport à la localisation géographique de l’utilisateur
  • Etc.

Quels sont les bénéfices marketing?

Faire appel aux méthodes actuelles pour dynamiser son contenu, c’est se donner la possibilité d’adapter son discours marketing en fonction de chacun de vos clients. C’est une redoutable approche stratégique si l’on considère que les technologies nous permettent maintenant de parler à plusieurs petits groupes d’individus plutôt qu’à un seul vaste groupe.

Voici quelques avantages marketing d’un contenu dynamique :

  • Obtenir un profil précis des utilisateurs
  • Suivre les utilisateurs tout au long de leur cycle d’achat
  • Mettre de l’avant les bons produits aux bons utilisateurs (meilleur affichage)
  • Augmenter le taux de conversion en ligne

Conclusion

Pourquoi le contenu dynamique permet un marketing plus efficace? C’est plutôt clair, je crois. Parce qu’il permet de parler au client en fonction de choses qui l’intéressent vraiment. Oui, ça demande un effort plus grand au niveau de la production du contenu. Ça demande aussi une plus grande expertise en programmation.

Après tout, quelle est la meilleure façon d’augmenter ses ventes en ligne sinon que de répondre aux besoins précis de ses clients?

(rétrolien)

Trucs et astuces

Comment trouver des clients

C’est une question qui revient souvent sur le forum d’Agent Solo, voici donc quelques pistes pour trouver des clients lorsqu’on est travailleur indépendant.

  • Répondre aux appels d’offres

On recommande toujours aux indépendants d’être proactifs, mais il ne faut pas oublier que beaucoup de clients ne prennent pas la peine de chercher, ils se contentent de rédiger une annonce et attendent d’être contactés. Ne négligez donc pas cette piste.

  • Être présent sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de vous mettre en valeur et de montrer votre potentiel.  C’est aussi l’occasion d’entrer en contact avec des personnes qui s’intéressent à ce que vous faites et d’essayer de décrocher de nouveaux contrats.

  • Faire de la publicité

Vous pouvez opter pour la publication d’un encart publicitaire dans un journal local ou dans une revue spécialisée à grand tirage, et si cette stratégie ne vous convient pas, sachez qu’il existe de nombreux outils pour lancer une campagne publicitaire en ligne : Adsense de Google, les publicités sur Facebook ou LinkedIn ou les différentes options offertes par Twitter (au choix : tweets, comptes et tendances commandités) . Testez les différents produits et analysez les résultats pour voir ce qui est le plus efficace pour vous.

Et si vous vous demandez comment faire de la publicité sur Internet, sachez qu’il existe des sites spécialisés comme BuyAds.com qui vous permettent de faire de la publicité sur les sites Web.

  • Participer aux salons

Les salons professionnels sont l’endroit idéal où rencontrer de futurs clients et parler de ses services.  Ne passez pas à côté de cette opportunité et n’oubliez pas de prendre vos cartes d’affaires avec vous!

  • Faire du réseautage

Les groupes d’entrepreneurs sont nombreux et les rencontres professionnelles aussi. Avez-vous pensé à consulter les différents groupes de professionnels sur Meetup ? Beaucoup organisent des rencontres régulièrement et sont un bon moyen de rencontrer d’autres travailleurs pigistes également en quête de contacts.

Les groupes de LinkedIn peuvent aussi être une bonne piste pour le réseautage.

De plus, vous pouvez également consulter chaque mois sur le blogue d’Agent Solo les 5@7, conférences et formations à ne pas manquer.

Enfin, mettez-vous dans la peau d’un client potentiel : quelle stratégie adopteriez-vous pour trouver un professionnel dans votre domaine ?

(rétrolien)

Blogue / Blog, Outils pour solos, Travail autonome, Trucs et astuces

Comment créer du bon contenu pour le Web?

Depuis un certain temps maintenant, les blogues pullulent d’articles qui font l’éloge de la création de contenu dans le cadre de la commercialisation en ligne. Que ce soit pour faire la promotion d’un produit, d’une entreprise ou d’une personne, le contenu est présenté comme l’alternative clé pour obtenir un succès sur Internet.

C’est d’ailleurs la lecture d’un de ces (bons) articles qui m’a inspiré la rédaction de ce billet. Dans ce texte, l’auteur nous expliquait comment procéder pour créer de bons contenus Web.

Voici un résumé des 5 étapes présentées dans l’infographie qui était jointe à l’article :

  • Effectuez les recherches de vos sujets
  • Trouvez des sources auxquelles vous pourrez faire référence
  • Insérez vos mots clés de façon pertinente
  • Structurez votre contenu
  • Trouvez la façon de vous démarquer

Ce que j’ai bien aimé dans cet article, c’est justement qu’on y parlait de création de contenu en misant sur l’importance d’un bon processus rédactionnel. Je dois également avouer que l’auteur a plutôt bien décrit les étapes essentielles.

Étape 1 : Effectuez les recherches de vos sujets

Le sujet. N’est-ce pas là l’essentiel d’un bon texte sur le Web (et ailleurs)? Eh bien croyez-moi, il faut soigner l’étape où l’on fait des recherches pour le trouver. C’est précisément au début du processus de rédaction qu’il faut se démener pour trouver des idées nouvelles, des approches uniques, etc.

Trop souvent, le rédacteur se lancera dans la production de contenu sans avoir vraiment pris la peine de savoir comment se démarquer. C’est une erreur, car c’est exactement comme ça que l’on tombe dans une “routine rédactionnelle” et que l’on s’installe dans une (mauvaise) zone de confort.

Étape 2 : Trouvez des sources auxquelles vous pourrez faire référence

Évidemment, tout bon rédacteur Web vous parlera ici de l’importance d’une bonne stratégie de link building. Je ne fais pas exception. Toutefois, j’ajoute également l’aspect de la crédibilité. En effet, bien que l’on puisse rédiger le meilleur des textes Web, celui-ci n’aura jamais autant d’impact que si on collabore avec d’autres blogueurs en citant leurs contenus dans nos textes. Donc, allez-y, citez!

Étape 3 : Insérez vos mots clés de façon pertinente

Ah les mots clés. Personnellement, j’aime bien les considérer comme un ingrédient à consommer avec modération. Oui, ils ont leur importance, mais utilisé à outrance (et sans aucune sémantique), ils gâcheront toute la sauce. Il faut donc apprendre à rédiger du contenu optimisé pour les moteurs de recherche sans toutefois se laisser emporter par le désir de bourrer son texte des mêmes mots-clés.

Étape 4 : Structurez votre contenu 

Rien de bien sorcier ici dans l’importance de structurer son texte. Ça été dit et redit : sur Internet, il faut donner un coup de pouce au lecteur en structurant son texte à l’aide de sous-titres, de listes à puces, etc. L’auteur du billet dont je me suis inspirée soutenait que la structure du contenu a presque autant d’importance que le contenu lui-même. Je suis d’accord. Souvent, il m’est arrivé de voir d’excellents textes gâchés par leur manque d’ergonomie éditoriale. Donc, portez-y attention.

Étape 5 : Trouvez la façon de vous démarquer

Celui-ci, je l’ai un peu adapté. L’auteur recommandait d’opter pour la controverse. Personnellement, je crois que c’est un style qui ne colle pas à tout le monde. Ce que je soutiens par contre, c’est qu’il faut trouver sa propre signature. N’ayez pas peur d’affirmer vos points de vue et de faire des essais afin de trouver une façon d’écrire qui vous colle à la peau.

Ne tombez pas dans le piège de répéter sans commenter, de citer sans consulter, etc. En bref, trouvez votre style et travaillez-le jusqu’à ce que vous puissiez en avoir une parfaite maîtrise. Croyez-moi, c’est exactement comme ça que vous deviendrez capable d’une rédaction Web de qualité.

(rétrolien)

Blogue / Blog, Collaboration, Outils pour solos, Réseautage, Trucs et astuces