Archive | Outils pour solos

La technique Pomodoro

La vie de pigiste est remplie de petits et grands défis quotidiens. Et le plus difficile de ces défis n’est pas toujours de trouver un nouveau client ni de bien le servir, mais pour plusieurs de bien organiser son travail afin de rester efficace, concentré et discipliné. Avec en plus les médias sociaux qui viennent une couche de sollicitation constante, avec le téléphone intelligent qui traîne en permanence sur notre espace de travail et qui nous fait miroiter mers et mondes, avec les courriels qui entrent constamment. Le quotidien du travailleur et de la travailleuse autonome n’est pas toujours simple. Et si on ajoute à cela l’animation des espaces de coworking, qui pour certains ajoutent une nouvelle part de distraction, ou l’écrasante solitude des autres qui préfèrent travailler de la maison, les défis deviennent épiques.

Combien de fois cela vous est-il arrivé de vous demander où était passé tout le temps de journée, alors que vos pages à rédiger ou votre code à terminer avaient à peine avancé; comme si un malin lutin vous avait volé quelques heures durant votre journée? Cela vous arrive trop souvent?

C’est une des raisons pour laquelle bien des pigistes recourent à des méthodes d’organisation du travail pour maintenir un bon rendement professionnel. Parmi ces méthodes, la technique Pomodoro.

La technique Pomodoro

La technique Pomodoro a été développée par Francesco Cirillo durant les années 1980. La technique Pomodoro signifie littéralement la technique de la tomate. Elle consiste à se concentrer pleinement sur une seule tâche à la fois durant des périodes de 25 minutes, suivi de pauses. Cette méthode suppose l’usage d’un minuteur pour calculer les périodes d’activité de 25 minutes (pomodori ou les « tomates »).

Les étapes sont simples : planifier les tâches; décider de la tâche à effectuer ; travailler sur la tâche jusqu’à ce que le minuteur sonne; prendre une courte pause (5 minutes) ; et toutes les quatre pomodori prendre une pause un peu plus longue (15-20 minutes).

Pourquoi 25 minutes? Car il s’agirait d’une période moyenne durant laquelle le cerveau peut rester concentré sur une tâche sans faillir. La méthode cherche donc à adapter votre organisation du travail à vos capacités de concentration.

Le but visé derrière cette méthode est de développer la discipline et la concentration. Vous éviterez ainsi les dérives, le détournement d’attention et la digression qui est malheureusement souvent le défi de quantité de travailleurs autonomes.

Tout ce qu’il vous faut, c’est un minuteur, un crayon et une feuille de papier, et d’un peu de lecture au préalable pour comprendre comment vous organiser. Google regorge de ressources pour vous aider.

Et comme la vie fait bien les choses, il y a bien sûr de multiples applications (gratuites ou pas) que vous pouvez mettre sur vos téléphones intelligents, que vous soyez sur iOS ou sur Android. Des applications qui vous permettront non seulement de minuter vos tâches, mais aussi de les définir, les commenter et noter vos expériences générales.

La technique Pomodor n’est pas une panacée, bien sûr, mais pour plusieurs d’entre nous il s’agit d’un excellent support pour améliorer gagner du temps

Bonne organisation!

(rétrolien)

Outils pour solos, Trucs et astuces, Vie de pigiste

Trucs et astuces pour mieux utiliser AgentSolo

C’est une question récurrente que nous recevons de nos utilisateurs: « Comment mieux utiliser AgentSolo? » Certains de nos membres obtiennent 3, 4 ou 5 contrats en quelques mois sur AgentSolo et créent un bon nombre de contacts qui deviendront éventuellement des clients. Tout le monde aimerait avoir une aussi bonne performance. Malheureusement, trop peu de personnes prennent les moyens pour atteindre ces objectifs.

Pour faire image, faisons un parallèle avec une activité de réseautage. Pourquoi certaines personnes vont dans un 5@7 et réussissent à se faire connaître par des dizaines de personnes intéressantes, alors que d’autres n’auront pas réussi à rencontrer d’autres personnes que celles déjà connues. Pourtant c’est la même activité. Alors pourquoi cette différence? Parce que certaines personnes maîtrisent bien les techniques du réseautage, d’autres n’ont pas les bons réflexes.

Sur AgentSolo (comme sur toutes les plateformes de négociation ou de réseautage social), c’est pareil, il faut suivre certaines règles. Les clients ou employeurs ne se précipiteront pas automatiquement sur vous parce que vous avez un profil ou parce que vous êtes disponibles. Vous devez aussi réussir à vous faire connaître, à les séduire, à montrer votre compétence. Pour augmenter vos chances de succès, il faut garder en tête ces 3 grands principes :

  • se faire connaître
  • montrer sa compétence
  • accroître sa crédibilité

Ce billet, nous l’espérons, vous donnera quelques conseils pour mieux performer sur AgentSolo.

1- D’abord, bien complétez votre profil

Votre profil est votre identité sur AgentSolo. C’est aussi une partie de votre identité en ligne. Pour plusieurs, c’est la seule. Votre profil sera donc souvent le premier outil qu’aura une personne pour se faire une opinion sur vous.

Ne perdez jamais de vue que votre profil est accessible autant par les utilisateurs d’AgentSolo que par toutes les internautes via les grands moteurs de recherche généralistes (comme Google). Nous faisons tout pour améliorer le positionnement des profils de nos membres sur ces moteurs de recherche. Pour certains membres, le profil se classe même devant leur propre site Internet.

Une règle à retenir : plus vous donnez d’informations pertinentes, plus vous intéresserez les prospects qui consultent votre profil et meilleure sera votre position parmi les résultats des moteurs de recherche, sur AgentSolo comme sur Google (ou n’importe quel autre qui nous indexe).

Lorsque vous construisez votre profil, garder cette image en tête : iriez-vous chez un client (ou un employeur) à moitié vêtu ou mal fagoté ? Non! Alors si votre profil est un point d’entrée pour de nouveaux contacts, pourquoi leur offrir une image incomplète de vous ? Plus complet sera votre profil, plus il réussira à montrer votre pertinence et susciter l’intérêt.

2. Déployez votre réseau

Avoir un réseau de contacts est une exigence professionnelle incontournable. La majorité des mandats et des emplois provient de références issues de ce réseau. De tout temps, les professionnels les plus performants dans le développement des affaires ou qui ont une évolution professionnelle rapide sont ceux qui ont su tisser un réseau de contacts solide au fil des ans. Et qui ont su bien l’entretenir.

Avec les fonctionnalités de réseau sur les sites à vocation professionnelle, le développement et l’entretien de son réseau de contacts sont rendus faciles. Plus d’excuses! Agentsolo vous offre ce genre d’outils.

Cherchez dans la base de données d’AgentSolo les professionnels que vous connaissez et invitez-les à joindre votre réseau personnel de contacts. En ajoutant des personnes à votre réseau, vous serez en mesure de mieux suivre leur évolution professionnelle, en plus d’être aux premières loges lorsqu’ils auront des opportunités à proposer. N’oubliez pas que vous obtenez automatiquement un droit de messagerie auprès des membres de votre réseau direct (même lorsque vous n’êtes qu’agent solo invité) ainsi qu’un droit de soumissionner sur leurs offres de contrat.

Une bonne autre raison de bien déployer son réseau ? Un futur client (ou employeur) qui consulte des profils sera naturellement plus intéressé par un professionnel bien branché dans sa communauté.

3. Prenez l’initiative

Reprenons le même exemple du 5@7 professionnel. Certains sortent les mains et les poches pleines de cartes d’affaires alors que d’autres n’ont pas réussi à faire une seule rencontre intéressante. Pourtant, ils rencontraient tous le même groupe. Question d’habilité et de pratique. Sur le Web, c’est pareil. Dans les sites qui fournissent des outils de communication et d’échange à leurs membres, il y a ceux qui savent très bien les utiliser, ceux qui les utilisent très mal, et ceux qui ne les utilisent pas. Vous êtes dans quelle catégorie ?

N’hésitez pas à prendre l’initiative des contacts auprès de prospects (clients ou employeurs). N’attendez pas qu’ils vous voient, vous trouvent intéressant et vous contactent. Renversez plutôt la situation. Là comme dans bien d’autres domaines, prendre l’initiative peut devenir souvent plus payant. Assurément plus que d’attendre que les choses arrivent seules.

Comment intervenir ? La pertinence du contact est bien sûr cruciale. Un membre qui cherche souvent des ressources comme vous, une capsule rédigée par un prospect, les activités sur le site Internet et le blogue des compagnies qui vous intéressent, vous fourniront autant de prétextes pour établir un bon premier contact pertinent. Vous trouverez assurément les bons moyens de prendre l’initiative du contact si vous avez fait un bon travail de reconnaissance.

Il est toutefois très important d’éviter de faire un premier contact avec un courrier trop impersonnel. Cet envoi pourrait être très mal jugé, si la méthode est maladroite. Un message qui ne démontre pas un intérêt réel pour les activités du destinataire peut faire plus de dommage que de bien. La ligne est souvent fragile entre ce qui est perçu comme un contact pertinent et de la simple sollicitation.

4. Votre objectif premier : établir une relation

Lorsqu’on entre en contact avec une nouvelle personne, on met souvent la barre trop haute. Par exemple, en présentant une soumission, votre seul et unique objectif sera souvent d’obtenir le mandat. Une erreur fréquente.

Un membre me racontait cette anecdote. À la suite de l’affichage d’une offre de contrat, il a invité 3 personnes en entrevue. Il a donné le mandat à l’un d’eux, rappelé quelque temps plus tard le deuxième pour un mandat (qu’il n’avait pas encore affiché) qui correspondait plus à ses forces, et devancé un projet qu’il espérait un jour réalisé simplement parce que le troisième lui donnait tout à coup la capacité technique de le réaliser. Pour une seule offre affichée, trois mandats différents en ont découlé. Que doit-on en déduire? Que derrière toute offre de contrat (ou d’emploi), il y a une personne qui a des besoins plus vastes et complexes que la simple offre qui s’affiche. Vous devez donc tenter d’intéresser la personne encore plus que juste chercher à répondre à la description de l’offre.

Que ce soit lors d’un échange par messagerie, lors d’une rencontre dans un 5@7, en rédigeant une soumission, lorsque vous créez un nouveau contact, viser à faire de celui-ci une relation professionnelle qui pourra avoir une suite. Si ce premier contact ne débouche pas sur l’obtention du mandat, cette relation pourra ultérieurement vous être tout aussi rentable.

On connaît tous des personnes qui ont reçu des offres tout simplement parce qu’un jour, lors d’un banal 5@7, ils ont établi de bons contacts avec des personnes, qui se sont empressées d’en parler à d’autres… qui ont fait sonner le téléphone. Sur le Web, dans les médias sociaux, sur les plateformes de négociation, c’est pareil. Et souvent même, à une vitesse accélérée.

5. Faites connaître votre compétence

Si une personne veut vous offrir un mandat ou un emploi, c’est normalement sur la base de votre compétence, et de la cohésion que vous aurez avec l’équipe en place. Alors, mettez-vous en valeur!

  • Par les recommandations: Vos clients et anciens employeurs sont vos plus fidèles alliés. Leur appréciation ajoutera une crédibilité à vos diplômes, formations et expériences. À compétence égale, entre un profil comptant 10 clients, partenaires, collèges ou employeurs satisfaits et l’autre profil qui n’en compte aucun, lequel vous intéressera le plus ? La réponse est évidente. De plus, demander des recommandations à ses contacts professionnels est un exercice qui peut devenir très motivant. Lorsque vous verrez les personnes vous répondre avec empressement, et quelques fois avec une appréciation dont vous ne vous doutiez même pas, vous serez bien content.
  • par votre profil : faut-il encore revenir sur la nécessité d’avoir un profil le plus complet possible.
  • par les capsules d’information : à la manière des blogues, les capsules sont une façon de montrer votre compétence dans un domaine. Certaines sont lues de plusieurs milliers de fois, entrainant des retombées insoupçonnées à leurs auteurs. Si vous avez déjà un blogue, rien ne vous empêche de recycler certaines d’entre elles en les ajoutant à vos capsules, pour le bénéfice de nos membres et en tirer encore plus d’avantages professionnels.
(rétrolien)

AgentSolo.com, Blogue / Blog, Outils pour solos, Trucs et astuces

Le coworking au Québec – état des lieux

(mise-à-jour février 2015)

Depuis maintenant 5 ans, nous proposons une liste des espaces de coworking. Si les premières années, cette liste n’était composée que d’une poignée d’adresses (exclusivement de Montréal), aujourd’hui, on sent la popularité croissante de ces espaces de travail.

C’est maintenant 24 adresses que nous pouvons recenser à travers le Québec. Les villes de Québec, Beauport, Ste-Thérèse, Gatineau et Verchères se sont ajoutées à Montréal. Et nous connaissons quelques autres projets en gestation.

Petit rappel pour ceux qui sont moins familiers avec le concept. Le coworking (ou espace de travail partagé ou cotravail) est un lieu de travail fréquenté par des travailleurs autonomes et des microentreprises, qui combine partage de bureaux et réseau d’échange et de collaboration.

Cette formule permet donc à une multitude de professionnels et startups d’avoir un milieu de travail confortable et économique, tout en profitant des avantages de la cohabitation stimulante avec d’autres professionnels provenant de secteurs d’activités similaires ou complémentaires.

Les formes juridiques des espaces de coworking varient beaucoup selon les endroits (de la coopérative à l’entreprise privée) tout comme les activités de réseautage entre les membres. Chacun peut trouver la formule qui lui convient.

Je vous invite donc à prendre connaissance de cette liste et de nous transmettre toute adresse manquante ou nouveau projet en préparation. Et si l’aspect solitaire du travail autonome vous pèse, allez en visiter un près de chez vous!


Afficher Co-working – espaces de travail partagé sur une carte plus grande

LISTE DES ESPACES DE COWORKING

BASSE LAURENTIDES

29 T | espace collaboratif (Le)
Niché entre l’espace «coworking» et le centre d’affaires, le 29 T | espace collaboratif offre un environnement de travail professionnel, flexible et abordable aux travailleurs indépendants, propriétaires de petites entreprises et start-up, représentants, etc.
29 rue Turgeon, Ste-Thérèse (Qc) J7E 3H2
http://le29t.com/

GATINEAU

Créagora
Créagora, c’est un espace de travail partagé, un réseau de socialisation et de collaboration. C’est une coopérative de solidarité gérée par et pour ses membres, une plateforme pour les activités professionnelles des travailleurs autonomes et des petites entreprises de Gatineau et de l’extérieur
900, boulevard de la Carrière, bureau 103 Gatineau (Qc) J8Y 6T5
http://www.creagora.coop/

GRANBY

Noburo
Noburo regroupe une communauté d’entrepreneurs qui ont choisi de partager un espace, une vision et des valeurs communes. C’est un endroit où ont lieu des rencontres et des événements. C’est un endroit pour travailler et pour apprendre des autres
164 rue Cowie (Bureau 303), Granby, Qc. J2G 3V3
http://noburo.coop/

LAVAL

coworkinglaval.com
Les espaces de travail disponibles sont partagés avec les programmeurs et techniciens de Direct Impact Solutions, une entreprise jeune, dynamique et professionnelle.
1650, Place de Lierre, Laval, (Qc) H7G 4X7
http://coworkinglaval.com

LONGUEUIL

Coworking Rive-Sud
Espace de travail collaboratif et coopératif sur la Rive-Sud de Montréal dans le vieux Longueuil et à Chambly qui regroupe une communauté d’entrepreneurs, de travailleurs autonomes et de télétravailleurs ayant choisi de partager un espace, une vision et des valeurs communes.
67 Sainte-Elizabeth, Longueil, Qc. J4H 1J3
Espace Longueuil

MONTRÉAL

6cent1 (Le)
Cet environnement de travail a été conçu pour favoriser la synergie entre les entreprises, tout en offrant aux locataires des bureaux munis de tous les essentiels :
poste de travail, internet, téléphone, rangement, salle de conférence, cuisine.
400, rue Atlantic, suite 601, Montréal (Qc) H2V 1A5
http://6cent1.com/

Centre Cloud.ca
Espace pour la tenue d’événements pour les communautés TI et startup. Le Centre cloud.ca est l’un des principaux carrefours technologiques à Montréal et est hébergé dans un espace post-industriel de 8000 pi² en briques et en bois d’œuvre avec de hauts plafonds et une ambiance aérée.
420 Rue Guy, Montréal, QC H3J 1S6
http://centre.cloud.ca/

Colectiv
S’adressant autant aux entreprises qu’aux particuliers, ce grand loft est situé au cœur du Plateau Mont-Royal sur l’avenue piétonne de la rue Roy devant une place publique
880 rue Roy Est, Suite 300, Montréal (Qc) H2L 1E6
http://www.colectivspace.com/

Communoloft
Le modèle d’affaires de Communoloft favorise un développement organique des nouvelles entreprises grâce à un programme de soutien qui réduit les risques, tout en assurant les plus bas coûts possibles à nos membres. Pour aider les compagnies naissantes à contourner cet obstacle majeur que sont les dépenses exorbitantes entraînées par leur démarrage, et leur offrir de meilleures chances de succès
– 3965, rue Sainte-Catherine est, Montréal
– 5524 St-Patrick, Montréal
– 6750 de l’Esplanade, Montréal
– 7 René-Lévesque Ouest, Montréal
http://communoloft.com/

Ecto
ECTO réunit un ensemble d’individus mus par le désir de mettre en place une nouvelle forme d’organisation du travail, adaptée à la réalité économique du XXIe siècle. S’appuyant sur le modèle des coworking spaces (un mouvement en plein essor), la coopérative ECTO offre à ses membres un espace collectif de travail et d’échanges qui permet de nourrir le travail des uns et des autres, tout en contribuant à leur mieux-être, et en encourageant la synergie entre les personnes qui travaillent dans des domaines distincts.
936 av. Mont-Royal Est, 2e étage – Montréal (Québec) H2J 1X2
http://www.ecto.coop/

Espace 360
Installée dans une ancienne fabrique de ceintures remise à neuf, ESPACE 360 offre un espace de travail créatif et dynamique sur une surface de 8000 pieds carrés.
7248 rue St-Urbain, Montréal, Qc H2R 2Y6
http://www.espace-360.com/

Halte 24-7
La Halte 24-7 offre une solution entièrement axée sur le développement d’affaires des professionnels, des travailleurs autonomes, des entreprises en démarrage et des petites entreprises établies.
4284 rue de La Roche, Montréal (Qc) H2J 3H9
http://halte24-7.com/

HUB 305
Espace de co-working coopératif conçu pour les petites et très petites entreprises, le Hub305 est à la fois un lieu de travail, d’échanges et de collaborations entre entreprises en démarrage.
305 rue de Bellechasse, suite 200, Montréal, QC H2S 1W9
http://hub305.coop/le-hub/

Maison Notman (La) | Notman House
La Maison Notman est le centre d’innovation technologique et du web à Montréal. Elle est aussi un incubateur pour de nombreuses jeunes entreprises qui peuvent louer des bureaux et espaces de travail de manière flexible. L’espace de travail partagé est un environnement ouvert avec postes de travail pouvant être loués à la journée, à la semaine ou au mois.
51 Sherbrooke Ouest, Montréal H2X 1X2
http://notman.org/fr/espace-de-bureaux/

Nexus Montréal
Nexus Montreal a ouvert ses portes en juillet 2011. L’idée initiale a débuté 3 mois plus tôt quand les gestionnaires de Noesis Innovation, une petite entreprise fournissant des technologies web et mobiles, se mirent à la recherche d’un espace de bureau convenable et attrayant pour opérer leurs activités. Ils voulaient de bonnes possibilités d’expansion sans toutefois devoir assumer immédiatement les frais d’un grand espace de bureau.
4475, boul. St-Laurent, 2e étage, Montréal, QC H2W 1Z8
http://www.nexusmontreal.com/fr/Home

Plancher (Le) / Usine C
Avoir accès à un espace de travail muni de tables de travail, connexion wifi, imprimante, machine à café, salle de réunion et casiers individuels à l’étage. Bâtir une communauté créative d’artistes d’artisans et de travailleurs culturels aux compétences complémentaires dans un esprit d’intelligence collective.
1345, avenue Lalonde Montréal (QC) H2L 5A9
http://www.usine-c.com/le-plancher/

Orbit Montréal CoWorking
ORBIT propose de petits bureaux situés à Montréal, au cœur du Plateau Mont-Royal, dont la location se fait « au mois ». Ainsi, pour un budget très abordable, vous pouvez recevoir des clients, rassembler une équipe de travail et, dans le même temps, échanger avec d’autres travailleurs pour commencer à bâtir votre réseau.
4360 rue d’Iberville, Montréal, QC, H2H 2L8
http://www.orbitmontreal.com/

Station C
L’espace est destiné aux professionnels indépendants, aux travailleurs autonomes, aux entrepreneurs, et à tous ceux qui travaillent habituellement à la maison ou au café, mais aimeraient socialiser et réseauter comme dans un bureau.
5605 avenue de Gaspé, suite 106, Montréal, Québec H2T 2A4
http://station-c.com/

Studios IDÉAL
Les studios IDÉAL c’est avant tout un espace de création et d’innovation, qui a pour vocation de créer un environnement propice au foisonnement d’idées dans une atmosphère de collaboration, de créativité et d’ouverture.
4035 St-Ambroise, Montréal QC H4C 2E1
http://idealcotravail.blogspot.ca/

QUÉBEC

Abri.co
L’Abri.Co c’est une contraction des mots abri et cotravail. Phonétiquement c’est le fruit, l’abricot, frais, épuré et sucré. L’Abri.Co c’est pour les travailleurs autonomes, créatifs, bidouilleurs et hackers qui cherchent au quotidien une liberté d’action et de mouvement.
520 Charest Est #390, Québec (QC) G1K 3J3
https://abri.co/

Espace Koala
Appuyer et promouvoir les travailleurs autonomes en leur fournissant un espace de travail adapté et convivial. L’espace Koala désire mettre de l’avant la coopération, l’entraide et permettre à ses membres de créer des contacts qui leur seront utiles tout au long de leur carrière.
190 Dorchester, suite 70, Québec, (Qc) G1K 5Y9
http://www.espacekoala.com/

Espace Niviti
L’Espace Niviti permet : aux employés de Niviti qui travaillent à distance de se rassembler, à notre communauté de se rencontrer, travailler ensemble et développer des relations, à toute personne, d’assister à des formations pour apprendre à créer et animer des communauté Web enrichissantes
469 C, rue seigneuriale, Beauport (QC) G1C 3R2
http://niviti.com/espace/

Sutton

Postes de bureau
Premier espace de coworking en milieu rural au Québec.
16A principale Nord, Sutton, (QC) J0E 2K0
http://www.postesdebureau.com/

VERCHÈRES

Station 608
Station 608 est un espace de travail partagé situé à Verchères sur la rive sud à 35km de Montréal. Bureaux en co-working, lieu studieux, convivial et confortable, l’atmosphère oscille entre communication et réseautage.
608, Marie Victorin,2e étage, Verchères, J0L2R0
http://station608.com/

(rétrolien)

Blogue / Blog, Collaboration, Outils pour solos, Réseautage, Travail autonome, Vie de pigiste

Comment utiliser Dropbox – tutoriels

Si votre travail se réalise à l’aide d’un ordinateur et que vous avez régulièrement des fichiers à transférer, il est tout probable que vous ayez déjà entendu parler de Dropbox par un contact, un partenaire, un ami ou un client qui voulait échanger facilement vos documents de travail .

Plusieurs d’entre vous l’utilisent; d’autres aimeraient bien. Combien aussi l’ont installé pour ne s’en servir qu’à tâtons.

Personnellement, j’en suis un grand amateur. Une partie de mes dossiers Dropbox est partagée avec ma famille ou des amis afin de partager facilement photos et vidéos personnelles. D’autres dossiers sont dédiés au travail; partagés cette fois avec fournisseurs ou clients selon le cas. Finalement, les derniers dossiers sont réservés à mon usage; soit pour sauvegarder (back-up) certains documents particulièrement importants (en plus de mon backup régulier sur disque), soit pour y déposer des documents que je veux avoir sur mes différents supports (ordinateur, téléphone, tablette); ce qui m’a dépanné plus d’une fois. Aujourd’hui, j’aurais beaucoup de mal à m’en défaire.

Pour ceux qui ne connaissent pas (ou peu) Dropbox, ainsi que ceux qui ne sont pas pleinement confortables avec l’outil, voici 2 petits tutoriels (en français) qui pourront vous aider. L’un est fait pour une initiation sur IOS (Mac), le second pour les usagers de Windows.
 

Tutoriels

 

  • Dropbox sur Mac
    Découverte de DropBox, par Débuter sur Mac
     
  •  

  • Dropbox sur Windows
    Dropbox en 5 minutes : à quoi ça sert, comment s’en servir ? par Francois Magnan
     
(rétrolien)

Outils pour solos, Trucs et astuces, Vie de pigiste

Revue du Web – Septembre

Nous arpentons en permanence le web à l’affût d’articles d’intérêt pour les professionnels indépendants. Ces trouvailles, nous les partageons au fur et à mesure de leur découverte sur nos compte Twitter et Facebook.

Pour le bénéfice de tous, nous regroupons une sélection des liens récoltés au cours des dernières semaines afin de vous permettre de les consulter si vous les avez manqué.

Bonne lecture!

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et Facebook.

(rétrolien)

Blogue / Blog, Outils pour solos, Travail autonome, Trucs et astuces

Profitez de l’été pour vous reposer et… revoir votre stratégie d’entreprise

L’été se pointe à l’horizon, les vacances, les horaires sont plus souples, les clients qui ralentissent momentanément. C’est bien sûr l’occasion pour tout professionnel indépendant de récupérer d’une année essoufflante. Cela peut être aussi le moment idéal pour faire le bilan de la dernière année et de corriger les aspects qui vous conviennent moins. Dans une entreprise, grande, petite, vient un temps pour réévaluer la stratégie mise en oeuvre ainsi que les ressources qui sont mobilisées; une entreprise, bien en contrôle de son orientation et de sa destinée, remet en question ses objectifs régulièrement.

En tant que travailleur autonome, vous êtes l’entreprise à vous seul. Vous êtes la ressource principale, en plus d’en être le dirigeant et l’actionnaire. C’est donc à vous, et à vous seul, sur qui repose cette responsabilité. Le ralentissement estival s’avère sans doute pour plusieurs le moment idéal pour faire cet exercice de réflexion.

Pour vous guider, voici certains aspects à explorer. Nous reviendrons plus en profondeur au cours des prochaines semaines sur certains points.

  1. Faites l’examen de vos revenus et dépenses des dernières années. Regardez ce qui est en hausse et ce qui est en baisse. Trop souvent les travailleurs autonomes vont improviser, se fier à quelques approximations et une pincée de pensée magique pour gérer. Nah! Si c’est votre cas, prenez donc la résolution de vous structurer. Les quelques heures que vous y passerez vous éviteront bien des angoisses un jour. Qui sait peut-être vous évitera « la » catastrophe.
  2. Fixez-vous des objectifs réalistes de nouveaux contacts d’affaires à développer à compter de l’automne. La clé d’un bon développement d’affaires tient souvent dans l’entretien et le renouvellement de votre réseau de contacts.
  3. Revoyez votre plan de visibilité et de mise en marché. Ce n’est pas parce que vous êtes travailleur indépendant que vous devez en faire l’économie.
  4. Mettez à jour les informations apparaissant sur vos différents profils en ligne. Vous maintenez plusieurs comptes en ligne qui vous servent pour votre vie professionnelle; prenez l’habitude de revoir le contenu régulièrement.
  5. Vous utilisez les médias sociaux pour vos activités professionnelles? Évaluez le temps que vous y consacrez. Faites un dosage en fonction de vos objectifs et des retombées réelles.
  6. Faites du sport! Travailler n’est pas tout, surtout si vous travaillez de la maison. Mettez en profit la flexibilité de votre horaire et ajoutez un temps dans la journée qui sera consacré à l’activité physique. Cet été, mettez en place cette habitude; vous aurez plus de facilité de la maintenir plus tard à l’automne.
  7. Le réseautage et les ateliers de formation sont de bons moyens de se ressourcer. Y participez-vous régulièrement? Prenez le temps d’explorer ce qui vous conviendrait le mieux à vos besoins et objectifs.
  8. Faites de la veille stratégique dans votre spécialité. Êtes-vous bien au fait de l’évolution de votre spécialité? Trouvez quelques blogues et sites spécialisés qui vous permettront de vous tenir informer tout au long de l’année.
  9. Votre bureau et vos instruments de travail sont-ils toujours adéquats? N’attendez pas qu’ils vous lâchent pendant un mandat urgent pour agir. Planifiez tout de suite ce qui devra être changé et quand.

Et vous, avez-vous d’autres points que vous ajouterez à votre réflexion estivale?

(rétrolien)

Blogue / Blog, Créer son entreprise, Outils pour solos, Réseautage, Travail autonome

Revue du web – Avril

Tout au long du mois, nous arpentons le web pour trouver des articles d’intérêt pour les professionnels indépendants. Au fil de nos découvertes, nous partageons nos trouvailles sur notre compte Twitter (https://twitter.com/agentsolo) ainsi que sur notre compte Facebook (https://www.facebook.com/AgentSolo).

Pour le bénéfice de tous, nous regroupons à partir d’aujourd’hui les liens récoltés au cours du dernier mois afin de vous permettre de les consulter facilement si vous en avez manqué.

Bonne lecture!

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et Facebook.

(rétrolien)

Blogue / Blog, Bulletins, Outils pour solos, Travail autonome

Revue du web – Mars

Tout au long du mois, nous arpentons le web pour trouver des articles d’intérêt pour les professionnels indépendants. Au fil de nos découvertes, nous partageons nos trouvailles sur notre compte Twitter (https://twitter.com/agentsolo) ainsi que sur notre compte Facebook (https://www.facebook.com/AgentSolo).

Pour le bénéfice de tous, nous regroupons à partir d’aujourd’hui les liens récoltés au cours du dernier mois afin de vous permettre de les consulter facilement si vous en avez manqué.

Bonne lecture!

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et Facebook.

(rétrolien)

Blogue / Blog, Outils pour solos, Trucs et astuces

Revue du web – janvier

Tout au long du mois, nous arpentons le web pour trouver des articles d’intérêt pour les professionnels indépendants. Au fil de nos découvertes, nous partageons nos trouvailles sur notre compte Twitter (https://twitter.com/agentsolo) ainsi que sur notre compte Facebook (https://www.facebook.com/AgentSolo).

Pour le bénéfice de tous, nous regroupons à partir d’aujourd’hui les liens récoltés au cours du dernier mois afin de vous permettre de les consulter facilement si vous en avez manqué.

Bonne lecture!

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter et Facebook.

(rétrolien)

Blogue / Blog, Bulletins, Outils pour solos, Travail autonome

6 résolutions pour devenir un meilleur blogueur

Qui ne souhaite pas devenir un meilleur blogueur pour 2013? C’est compréhensible. Le blogue est, parmi les médias sociaux, l’un des vecteurs les plus prisés. Afin de vous aider à commencer l’année sur le bon pied, voici donc quelques résolutions que je vous suggère de suivre pour améliorer vos performances en tant que blogueur.

Résolution # 1 – Trouver son propre style

Pourquoi voulez-vous bloguer? Qu’avez-vous de particulier à dire? Comment pouvez-vous le dire d’une manière unique? Ce sont les questions auxquelles il vous faut répondre afin de trouver votre propre signature en tant que blogueur. Trop de blogueurs rédigent d’une façon qui ne leur permet pas de se différencier; ils écrivent pour écrire sans prendre le temps de développer une signature personnelle, une voix qui leur serait propre. C’est bien dommage!

Résolution # 2 – Lire plus pour s’inspirer mieux

Ça peut sembler très simple, mais pourtant, peu de personnes prennent suffisamment de temps pour compléter leurs lectures professionnelles. Afin de devenir un bon blogueur, il est important de s’inspirer en faisant une veille quotidienne sur les sujets qui nous intéressent. Comment trouver de nouvelles idées si l’on se déconnecte de ce qui est publié à l’extérieur de notre petit écosystème?

Résolution # 3 – S’outiller mieux

Malgré toute la bonne volonté du monde, il est difficile d’atteindre ses objectifs si l’on ne se procure pas les bons outils pour travailler. La « boîte à outils » du blogueur comprend des outils de rédaction de contenu, mais aussi des plateformes de gestion de contenu, des outils d’édition, etc. Ça peut, par exemple, vouloir dire de choisir WordPress pour gérer son contenu, Google Analytics pour mesurer ses résultats, Antidote pour assurer la qualité de ses textes, etc. Il ne faut jamais lésiner sur les moyens.

Résolution # 4 – Déterminer la bonne cadence

À quelle fréquence écrivez-vous sur votre blogue? Une fois par mois? Une fois par semaine? Une fois par jour peut-être? Quelle que soit votre réponse, sachez qu’il n’existe pas une réponse meilleure que l’autre. Bien sûr, plus vous écrivez, meilleur sera votre classement sur les moteurs de recherche. Seulement, si, sur les 25 billets de blogue annuel que vous produisez, vous en publiez la moitié dans les 2 premiers mois de l’année pour ensuite rester presque muet… vous ne faites pas les choses correctement. Voilà pourquoi il faut trouver la bonne cadence pour vous et la suite, coûte que coûte. Si vous choisissez de publier 2 billets par mois, alors soit! Mais ne dérogez jamais à cette règle.

Résolution # 5 – S’organiser davantage

Ce n’est pas un secret : écrire, ça demande du temps. Or, dans la folie du quotidien, il devient facile de reléguer au second rang le fait d’écrire son blogue. Pourtant, c’est une tâche qui doit être inscrite à l’agenda et pour laquelle on doit respecter l’échéance. C’est pourquoi, pour y arriver, il faut réserver des blocs de temps pour son blogue. Sans cette façon de faire, vous ne parviendrez jamais à augmenter la rédaction des billets sur votre blogue et serez amèrement déçu de vos performances en tant que blogueur.

Résolution # 6 – Planifier ses sujets à l’avance

Cette résolution s’inscrit dans la même lignée que la précédente. Afin de s’éviter le syndrome de la page blanche, il est nécessaire de planifier à l’avance les sujets que l’on souhaite traiter sur son blogue. Un simple carnet de notes où l’on inscrit ses idées au fil de ses lectures peut faire l’affaire. Pas besoin de se casser la tête. L’idée est simplement d’attraper au vol les bonnes idées qui se présentent sans s’imposer la pression de devoir tout trouver, une fois venu le moment de la rédaction.

(rétrolien)

Blogue / Blog, Outils pour solos, Réseautage, Trucs et astuces