Archive | Collaboration

Le coworking au Québec – état des lieux

(mise-à-jour février 2015)

Depuis maintenant 5 ans, nous proposons une liste des espaces de coworking. Si les premières années, cette liste n’était composée que d’une poignée d’adresses (exclusivement de Montréal), aujourd’hui, on sent la popularité croissante de ces espaces de travail.

C’est maintenant 24 adresses que nous pouvons recenser à travers le Québec. Les villes de Québec, Beauport, Ste-Thérèse, Gatineau et Verchères se sont ajoutées à Montréal. Et nous connaissons quelques autres projets en gestation.

Petit rappel pour ceux qui sont moins familiers avec le concept. Le coworking (ou espace de travail partagé ou cotravail) est un lieu de travail fréquenté par des travailleurs autonomes et des microentreprises, qui combine partage de bureaux et réseau d’échange et de collaboration.

Cette formule permet donc à une multitude de professionnels et startups d’avoir un milieu de travail confortable et économique, tout en profitant des avantages de la cohabitation stimulante avec d’autres professionnels provenant de secteurs d’activités similaires ou complémentaires.

Les formes juridiques des espaces de coworking varient beaucoup selon les endroits (de la coopérative à l’entreprise privée) tout comme les activités de réseautage entre les membres. Chacun peut trouver la formule qui lui convient.

Je vous invite donc à prendre connaissance de cette liste et de nous transmettre toute adresse manquante ou nouveau projet en préparation. Et si l’aspect solitaire du travail autonome vous pèse, allez en visiter un près de chez vous!


Afficher Co-working – espaces de travail partagé sur une carte plus grande

LISTE DES ESPACES DE COWORKING

BASSE LAURENTIDES

29 T | espace collaboratif (Le)
Niché entre l’espace «coworking» et le centre d’affaires, le 29 T | espace collaboratif offre un environnement de travail professionnel, flexible et abordable aux travailleurs indépendants, propriétaires de petites entreprises et start-up, représentants, etc.
29 rue Turgeon, Ste-Thérèse (Qc) J7E 3H2
http://le29t.com/

GATINEAU

Créagora
Créagora, c’est un espace de travail partagé, un réseau de socialisation et de collaboration. C’est une coopérative de solidarité gérée par et pour ses membres, une plateforme pour les activités professionnelles des travailleurs autonomes et des petites entreprises de Gatineau et de l’extérieur
900, boulevard de la Carrière, bureau 103 Gatineau (Qc) J8Y 6T5
http://www.creagora.coop/

GRANBY

Noburo
Noburo regroupe une communauté d’entrepreneurs qui ont choisi de partager un espace, une vision et des valeurs communes. C’est un endroit où ont lieu des rencontres et des événements. C’est un endroit pour travailler et pour apprendre des autres
164 rue Cowie (Bureau 303), Granby, Qc. J2G 3V3
http://noburo.coop/

LAVAL

coworkinglaval.com
Les espaces de travail disponibles sont partagés avec les programmeurs et techniciens de Direct Impact Solutions, une entreprise jeune, dynamique et professionnelle.
1650, Place de Lierre, Laval, (Qc) H7G 4X7
http://coworkinglaval.com

LONGUEUIL

Coworking Rive-Sud
Espace de travail collaboratif et coopératif sur la Rive-Sud de Montréal dans le vieux Longueuil et à Chambly qui regroupe une communauté d’entrepreneurs, de travailleurs autonomes et de télétravailleurs ayant choisi de partager un espace, une vision et des valeurs communes.
67 Sainte-Elizabeth, Longueil, Qc. J4H 1J3
Espace Longueuil

MONTRÉAL

6cent1 (Le)
Cet environnement de travail a été conçu pour favoriser la synergie entre les entreprises, tout en offrant aux locataires des bureaux munis de tous les essentiels :
poste de travail, internet, téléphone, rangement, salle de conférence, cuisine.
400, rue Atlantic, suite 601, Montréal (Qc) H2V 1A5
http://6cent1.com/

Centre Cloud.ca
Espace pour la tenue d’événements pour les communautés TI et startup. Le Centre cloud.ca est l’un des principaux carrefours technologiques à Montréal et est hébergé dans un espace post-industriel de 8000 pi² en briques et en bois d’œuvre avec de hauts plafonds et une ambiance aérée.
420 Rue Guy, Montréal, QC H3J 1S6
http://centre.cloud.ca/

Colectiv
S’adressant autant aux entreprises qu’aux particuliers, ce grand loft est situé au cœur du Plateau Mont-Royal sur l’avenue piétonne de la rue Roy devant une place publique
880 rue Roy Est, Suite 300, Montréal (Qc) H2L 1E6
http://www.colectivspace.com/

Communoloft
Le modèle d’affaires de Communoloft favorise un développement organique des nouvelles entreprises grâce à un programme de soutien qui réduit les risques, tout en assurant les plus bas coûts possibles à nos membres. Pour aider les compagnies naissantes à contourner cet obstacle majeur que sont les dépenses exorbitantes entraînées par leur démarrage, et leur offrir de meilleures chances de succès
– 3965, rue Sainte-Catherine est, Montréal
– 5524 St-Patrick, Montréal
– 6750 de l’Esplanade, Montréal
– 7 René-Lévesque Ouest, Montréal
http://communoloft.com/

Ecto
ECTO réunit un ensemble d’individus mus par le désir de mettre en place une nouvelle forme d’organisation du travail, adaptée à la réalité économique du XXIe siècle. S’appuyant sur le modèle des coworking spaces (un mouvement en plein essor), la coopérative ECTO offre à ses membres un espace collectif de travail et d’échanges qui permet de nourrir le travail des uns et des autres, tout en contribuant à leur mieux-être, et en encourageant la synergie entre les personnes qui travaillent dans des domaines distincts.
936 av. Mont-Royal Est, 2e étage – Montréal (Québec) H2J 1X2
http://www.ecto.coop/

Espace 360
Installée dans une ancienne fabrique de ceintures remise à neuf, ESPACE 360 offre un espace de travail créatif et dynamique sur une surface de 8000 pieds carrés.
7248 rue St-Urbain, Montréal, Qc H2R 2Y6
http://www.espace-360.com/

Halte 24-7
La Halte 24-7 offre une solution entièrement axée sur le développement d’affaires des professionnels, des travailleurs autonomes, des entreprises en démarrage et des petites entreprises établies.
4284 rue de La Roche, Montréal (Qc) H2J 3H9
http://halte24-7.com/

HUB 305
Espace de co-working coopératif conçu pour les petites et très petites entreprises, le Hub305 est à la fois un lieu de travail, d’échanges et de collaborations entre entreprises en démarrage.
305 rue de Bellechasse, suite 200, Montréal, QC H2S 1W9
http://hub305.coop/le-hub/

Maison Notman (La) | Notman House
La Maison Notman est le centre d’innovation technologique et du web à Montréal. Elle est aussi un incubateur pour de nombreuses jeunes entreprises qui peuvent louer des bureaux et espaces de travail de manière flexible. L’espace de travail partagé est un environnement ouvert avec postes de travail pouvant être loués à la journée, à la semaine ou au mois.
51 Sherbrooke Ouest, Montréal H2X 1X2
http://notman.org/fr/espace-de-bureaux/

Nexus Montréal
Nexus Montreal a ouvert ses portes en juillet 2011. L’idée initiale a débuté 3 mois plus tôt quand les gestionnaires de Noesis Innovation, une petite entreprise fournissant des technologies web et mobiles, se mirent à la recherche d’un espace de bureau convenable et attrayant pour opérer leurs activités. Ils voulaient de bonnes possibilités d’expansion sans toutefois devoir assumer immédiatement les frais d’un grand espace de bureau.
4475, boul. St-Laurent, 2e étage, Montréal, QC H2W 1Z8
http://www.nexusmontreal.com/fr/Home

Plancher (Le) / Usine C
Avoir accès à un espace de travail muni de tables de travail, connexion wifi, imprimante, machine à café, salle de réunion et casiers individuels à l’étage. Bâtir une communauté créative d’artistes d’artisans et de travailleurs culturels aux compétences complémentaires dans un esprit d’intelligence collective.
1345, avenue Lalonde Montréal (QC) H2L 5A9
http://www.usine-c.com/le-plancher/

Orbit Montréal CoWorking
ORBIT propose de petits bureaux situés à Montréal, au cœur du Plateau Mont-Royal, dont la location se fait « au mois ». Ainsi, pour un budget très abordable, vous pouvez recevoir des clients, rassembler une équipe de travail et, dans le même temps, échanger avec d’autres travailleurs pour commencer à bâtir votre réseau.
4360 rue d’Iberville, Montréal, QC, H2H 2L8
http://www.orbitmontreal.com/

Station C
L’espace est destiné aux professionnels indépendants, aux travailleurs autonomes, aux entrepreneurs, et à tous ceux qui travaillent habituellement à la maison ou au café, mais aimeraient socialiser et réseauter comme dans un bureau.
5605 avenue de Gaspé, suite 106, Montréal, Québec H2T 2A4
http://station-c.com/

Studios IDÉAL
Les studios IDÉAL c’est avant tout un espace de création et d’innovation, qui a pour vocation de créer un environnement propice au foisonnement d’idées dans une atmosphère de collaboration, de créativité et d’ouverture.
4035 St-Ambroise, Montréal QC H4C 2E1
http://idealcotravail.blogspot.ca/

QUÉBEC

Abri.co
L’Abri.Co c’est une contraction des mots abri et cotravail. Phonétiquement c’est le fruit, l’abricot, frais, épuré et sucré. L’Abri.Co c’est pour les travailleurs autonomes, créatifs, bidouilleurs et hackers qui cherchent au quotidien une liberté d’action et de mouvement.
520 Charest Est #390, Québec (QC) G1K 3J3
https://abri.co/

Espace Koala
Appuyer et promouvoir les travailleurs autonomes en leur fournissant un espace de travail adapté et convivial. L’espace Koala désire mettre de l’avant la coopération, l’entraide et permettre à ses membres de créer des contacts qui leur seront utiles tout au long de leur carrière.
190 Dorchester, suite 70, Québec, (Qc) G1K 5Y9
http://www.espacekoala.com/

Espace Niviti
L’Espace Niviti permet : aux employés de Niviti qui travaillent à distance de se rassembler, à notre communauté de se rencontrer, travailler ensemble et développer des relations, à toute personne, d’assister à des formations pour apprendre à créer et animer des communauté Web enrichissantes
469 C, rue seigneuriale, Beauport (QC) G1C 3R2
http://niviti.com/espace/

Sutton

Postes de bureau
Premier espace de coworking en milieu rural au Québec.
16A principale Nord, Sutton, (QC) J0E 2K0
http://www.postesdebureau.com/

VERCHÈRES

Station 608
Station 608 est un espace de travail partagé situé à Verchères sur la rive sud à 35km de Montréal. Bureaux en co-working, lieu studieux, convivial et confortable, l’atmosphère oscille entre communication et réseautage.
608, Marie Victorin,2e étage, Verchères, J0L2R0
http://station608.com/

(rétrolien)

Blogue / Blog, Collaboration, Outils pour solos, Réseautage, Travail autonome, Vie de pigiste

Comment créer du bon contenu pour le Web?

Depuis un certain temps maintenant, les blogues pullulent d’articles qui font l’éloge de la création de contenu dans le cadre de la commercialisation en ligne. Que ce soit pour faire la promotion d’un produit, d’une entreprise ou d’une personne, le contenu est présenté comme l’alternative clé pour obtenir un succès sur Internet.

C’est d’ailleurs la lecture d’un de ces (bons) articles qui m’a inspiré la rédaction de ce billet. Dans ce texte, l’auteur nous expliquait comment procéder pour créer de bons contenus Web.

Voici un résumé des 5 étapes présentées dans l’infographie qui était jointe à l’article :

  • Effectuez les recherches de vos sujets
  • Trouvez des sources auxquelles vous pourrez faire référence
  • Insérez vos mots clés de façon pertinente
  • Structurez votre contenu
  • Trouvez la façon de vous démarquer

Ce que j’ai bien aimé dans cet article, c’est justement qu’on y parlait de création de contenu en misant sur l’importance d’un bon processus rédactionnel. Je dois également avouer que l’auteur a plutôt bien décrit les étapes essentielles.

Étape 1 : Effectuez les recherches de vos sujets

Le sujet. N’est-ce pas là l’essentiel d’un bon texte sur le Web (et ailleurs)? Eh bien croyez-moi, il faut soigner l’étape où l’on fait des recherches pour le trouver. C’est précisément au début du processus de rédaction qu’il faut se démener pour trouver des idées nouvelles, des approches uniques, etc.

Trop souvent, le rédacteur se lancera dans la production de contenu sans avoir vraiment pris la peine de savoir comment se démarquer. C’est une erreur, car c’est exactement comme ça que l’on tombe dans une “routine rédactionnelle” et que l’on s’installe dans une (mauvaise) zone de confort.

Étape 2 : Trouvez des sources auxquelles vous pourrez faire référence

Évidemment, tout bon rédacteur Web vous parlera ici de l’importance d’une bonne stratégie de link building. Je ne fais pas exception. Toutefois, j’ajoute également l’aspect de la crédibilité. En effet, bien que l’on puisse rédiger le meilleur des textes Web, celui-ci n’aura jamais autant d’impact que si on collabore avec d’autres blogueurs en citant leurs contenus dans nos textes. Donc, allez-y, citez!

Étape 3 : Insérez vos mots clés de façon pertinente

Ah les mots clés. Personnellement, j’aime bien les considérer comme un ingrédient à consommer avec modération. Oui, ils ont leur importance, mais utilisé à outrance (et sans aucune sémantique), ils gâcheront toute la sauce. Il faut donc apprendre à rédiger du contenu optimisé pour les moteurs de recherche sans toutefois se laisser emporter par le désir de bourrer son texte des mêmes mots-clés.

Étape 4 : Structurez votre contenu 

Rien de bien sorcier ici dans l’importance de structurer son texte. Ça été dit et redit : sur Internet, il faut donner un coup de pouce au lecteur en structurant son texte à l’aide de sous-titres, de listes à puces, etc. L’auteur du billet dont je me suis inspirée soutenait que la structure du contenu a presque autant d’importance que le contenu lui-même. Je suis d’accord. Souvent, il m’est arrivé de voir d’excellents textes gâchés par leur manque d’ergonomie éditoriale. Donc, portez-y attention.

Étape 5 : Trouvez la façon de vous démarquer

Celui-ci, je l’ai un peu adapté. L’auteur recommandait d’opter pour la controverse. Personnellement, je crois que c’est un style qui ne colle pas à tout le monde. Ce que je soutiens par contre, c’est qu’il faut trouver sa propre signature. N’ayez pas peur d’affirmer vos points de vue et de faire des essais afin de trouver une façon d’écrire qui vous colle à la peau.

Ne tombez pas dans le piège de répéter sans commenter, de citer sans consulter, etc. En bref, trouvez votre style et travaillez-le jusqu’à ce que vous puissiez en avoir une parfaite maîtrise. Croyez-moi, c’est exactement comme ça que vous deviendrez capable d’une rédaction Web de qualité.

(rétrolien)

Blogue / Blog, Collaboration, Outils pour solos, Réseautage, Trucs et astuces

L’art de définir ses tarifs

Se lancer dans une carrière de travailleur pigiste a son lot d’avantages et d’inconvénients, c’est indéniable, et ce n’est pas toujours facile de savoir quel prix demander lorsqu’on arrive à peine sur le marché.

Voici donc quelques conseils pour vous aider à vous y retrouver :

Prendre connaissance des prix du marché
Si vous n’avez aucune idée des prix pratiqués dans votre domaine, ne vous fiez pas au prix que vous propose le premier client venu, renseignez-vous avant de donner ou d’accepter un prix. Par exemple, vous pouvez commencer par consulter les statistiques fournies par un site de référence majeure, mais ne vous limitez pas à une source, cherchez-en plusieurs.
N’hésitez pas à poser la question sur des forums ou faire une recherche sur Internet pour voir si la question a déjà été posée (et je vous garantis qu’elle l’a déjà été). Vous pouvez aussi contacter l’association ou l’ordre de votre profession, car certains disposent de statistiques à ce sujet. Certes, personne ne peut vous dire combien demander à votre client, mais peut-être trouverez-vous des personnes prêtent à vous dévoiler combien elles demandent aux leurs. Il ne s’agit pas de copier les tarifs des autres, mais d’être conscient des prix pratiqués sur le marché.

Définir la bonne fourchette
Il est très rare qu’on obtienne le prix désiré du premier coup, surtout lorsqu’on ne travaille pas avec des clients directs. Commence alors un véritable travail de négociateur. Pour ne pas être déstabilisé, définissez le tarif que vous aimeriez idéalement toucher et fixez-vous un tarif minimum en dessous duquel vous n’acceptez pas de descendre.

Tenir compte de son expérience
Soyons réalistes, l’expérience compte et justifie en grande partie le tarif demandé. Ajustez donc votre prix en fonction de votre expérience. Attention tout de même de ne pas vous dévaloriser, surtout si vous avez de l’expérience dans un domaine connexe ou que vous possédez un diplôme dans votre domaine.

Rester cohérent
Dans certaines professions comme la traduction, on demande souvent un prix au mot, à la page et à l’heure, alors préparez-vous. Surtout, restez cohérent. Ne demandez pas 0,16 $ du mot puis 35 $ de la page, ça n’aurait aucun sens.

Penser au futur
Restez dans la fourchette que vous avez définie et tenez-vous-y. Si vous avez bien fait votre travail, cette méthode vous permettra de filtrer les clients peu scrupuleux et vous aidera à trouver les clients avec lesquels tisser une relation durable. Les premiers mois sont parfois difficiles et la peur pousse parfois à accepter des tarifs trop bas par rapport au marché. Dans ces moments-là, pensez au futur, en refusant de travailler pour un tarif en dessous des prix du marché, vous défendez votre réputation et votre profession, ce qui s’avérera payant à la longue. Et si les mois se succèdent et que vous ne trouvez toujours pas de clients dans votre fourchette de prix, c’est soit que vous n’employez pas la bonne méthode de recherche, soit que les données que vous avez utilisées pour établir votre budget sont erronées. Si après avoir revu vos tarifs vous trouvez que ceux-ci sont compétitifs, tenez bon et multipliez les outils de recherche : forums, petites annonces, réseautages, réseaux sociaux, les moyens sont nombreux alors ne vous découragez pas!

(rétrolien)

Blogue / Blog, Collaboration, Comptabilité, Travail autonome, Trucs et astuces