Entre mythes et réalité: le portrait des travailleurs autonomes au Québec

Le statut de travailleur autonome est de plus en plus populaire chez les professionnels. Les conditions économiques des dernières décennies ainsi que l’apparition des nouvelles possibilités technologies en ont stimulé l’essor. Malgré tout, les conditions réelles des travailleurs autonomes restent obscures. Peu d’études ont pu être réalisées pour préciser, qui sont les travailleurs autonomes d’aujourd’hui, leurs situations réelles, comment ils s’organisent, leur revenu. Nous reste la plupart du temps qu’une perception floue construite sur des mythes et de généralisations.

Si ce statut constitue aujourd’hui une option de plus en plus fréquente dans le parcours professionnel, il est important d’avoir une image plus claire de ce qu’il représente.

C’est donc dans cet esprit que nous avons réalisé le sondage dont nous amorçons la publication des résultats: améliorer la compréhension de cette réalité partagée par une portion toujours plus grande de professionnels.

Notre sondage

L’enquête a été menée du 15 janvier au 28 février 2011. Les répondants proviennent d’un peu tous les horizons suite à l’information que nous avons fait circuler auprès des médias, d’associations et regroupements de professionnels, des réseaux sociaux, de nos utilisateurs, et bien évidemment du « bouche à oreille » naturel qui s’en est suivi. Le questionnaire n’était disponible qu’en ligne, et les répondants ne pouvaient répondre qu’une seule fois au questionnaire.

Le sondage était ouvert aux travailleurs autonomes du Québec seulement.

Nous avons eu 846 répondants, dont 679 ont complété l’ensemble des 40 questions. Compte tenu des questions très personnelles et de la longueur de ce questionnaire, ce taux de réponse dépasse largement nos objectifs. Ce nombre de répondants nous assure la meilleure des représentativités. À notre connaissance, jamais aucune enquête n’avait pu rejoindre autant de travailleurs autonomes.

Nous amorçons aujourd’hui la publication des résultats. Afin de nous donner le temps d’une bonne analyse, nous en étalerons la publication sur plusieurs semaines. Nous les regrouperons par thème. Parmi ceux-ci :

  • Le travail autonome a-t-il un sexe?
    Vous ne serez sans doute pas surpris d’apprendre qu’il y a des différences notables dans les profils des hommes et de femmes qui ont le statut de travailleur autonome.
  • La satisfaction « paradoxale » du travailleur autonome.
    Selon vous, croyez-vous que les travailleurs autonomes sont satisfaits de leur sort? Nous verrons que si la réponse est positive, il y a tout de même des nuances à apporter.
  • Comment les travailleurs autonomes développent-ils leur clientèle?
    Par le web, leur réseau, la publicité? Et comment le développe-t-il ce réseau.
  • Les travailleurs autonomes, la technologie et leur réseau.
    Si les travailleurs autonomes sont équipés en outil technologique sont-ils pour autant des utilisateurs des services Web, des médias sociaux et du réseautage on-line et … off-line?
  • Les travailleurs se protègent-ils?
    Assurances, services professionnels, contrats et vulnérabilité face à leurs clients.
  • Les travailleurs autonomes, un statut professionnel payant?
    La grande question: longtemps perçue comme précaire, la réalité financière du travailleur autonome, l’est-elle vraiment?
  • Et bien d’autres sujets, petits et grands, qui s’ajouteront au fil de nos billets et de vos commentaires.

    Pour commencer… le portrait-type du travailleur autonome au Québec

    Brisons tout de suite ce cliché que certains pourraient avoir en tête: oubliez tout de suite l’image du travailleur autonome représenté comme un jeune « jobeur » enfermé dans son sous-sol pour travailler. Peut-être l’avez-vous déjà entendu? Cette image est radicalement fausse. La réalité est toute autre.

    LE PORTRAIT-TYPE DU TRAVAILLEUR AUTONOME AU QUÉBEC

    Le travailleur autonome est:

    • un universitaire – à 65%;
    • âgé de 35 ans et plus – à 71 %;
    • en couple (marié, conjoint de fait, divorcé ou veuf) – à 74%;
    • expérience dans sa spécialité depuis 10 ans ou plus – à 65 %;
    • et il est T.A. depuis 4 ans ou plus – à 64 %

Pour les fins de ce portrait, nous ne faisons pas de distinction entre les hommes et les femmes. Nous comptons parmi nos répondants 53% de femmes et 46% d’hommes. Une répartition assez équilibrée.

Les tableaux

Vous pouvez agrandir les tableaux en cliquant sur les images.

question 1 - Age

question 2 - Age

question 3 - État civil

question 4 - Scolarité

question 5 - Experience

question 6 - Expérience comme T.A.

Suivrons au cours des prochains jours, les analyses plus approfondies par thème.

23 Responses to Entre mythes et réalité: le portrait des travailleurs autonomes au Québec

  1. Isabelle Faguy 23/03/2011 at 19:12 #

    Félicitations pour le nombre de réponses que vous avez réussi à obtenir! J’ai bien hâte de lire la suite.

  2. André Bériault 24/03/2011 at 14:34 #

    J’aimerais bien savoir combien nous sommes et si une organisation existe pour équilibrer nos droits versus la plupart des agents qui cherchent toujours à nous incorporer et nous sortir du marché.

  3. François Thériault 24/03/2011 at 14:49 #

    J’ai participé à ce sondage., et je dois dire qu’à date, suite à la lecture des premiers résultats.,et bien je ne suis pas trop surpris par les chiffres ou %.
    J’ai bien hâte de lire les autre analyses., surtout la section, qui si ma mémoire est bonne, touche les questions de revenus.

    Salutations
    François Thériault
    Styliste de mobilier

  4. SERGE THÉROUX 24/03/2011 at 15:00 #

    À lire

  5. Marie-isabelle Poupart 24/03/2011 at 15:17 #

    merci, j,ai hâte de lire la suite…

  6. Michel Leduc 24/03/2011 at 15:24 #

    La FCEI s’occupe et représente les travailleurs autonomes et les PME.

  7. Henri Labelle 24/03/2011 at 18:15 #

    Vraiment très intéressants comme résultats! 🙂 J’attends la suite avec intérêt!

  8. Alain Bibaud 24/03/2011 at 19:04 #

    Intéressant format de présentation.
    Enfin des données sur les TA.
    À la lecture des différents commentaires, j’ai très hâte de voir la suite.

  9. Lyne Boyle 25/03/2011 at 07:49 #

    Intéressant ! Je suis d’avis avec M Bibaud, enfin des infos sur les T.A. Trop souvent on semble oublier ce marché de professionnels au service de la population et des entreprises. J’ai bien hâte de voir la suite.
    LB

  10. Hélène Larocque 25/03/2011 at 09:32 #

    Intéressant en effet mais pas si nouveau. L’AQIII fait également ce genre de sondage de temps à autre. Il s’agit d’ailleurs d’une organisation qui représente les intérêts des travailleurs autonomes dans le domaine des TI.

  11. André Bériault 25/03/2011 at 10:00 #

    C’est clair en visitant leur site, que la FCEI ne représente pas les travailleurs autonomes, mais bien les PME. Quelqu’un a-t-il une autre suggestion?

  12. ywilliams 25/03/2011 at 11:35 #

    @André Bériault

    Il y a plusieurs organisations qui regroupent des travailleurs autonomes. Vous pouvez en trouver un certain nombre dans un billet que nous avions publié voilà environ un an:
    Les associations pour travailleurs autonomes, professionnels et micro-entreprises.

    @Helene Larocque
    L’étude dont vous parlez est en effet très intéressante, elle trace bien les conditions de travail et de revenu de certaines catégories très particulières de T.A. dans les T.I. Elle contribue très bien, comme d’autres d’ailleurs, à documenter ce que vivent les T.A. Quand à nous, nous avons principalement chercher à atteindre un échantillon plus large (en quantité et en nombre de secteurs). C’est la somme de toutes ces contributions qui donnera un éclairage juste.

  13. Geneviève Hébert 26/03/2011 at 07:43 #

    Super comme sondage! Je suis une jeune pigiste et je suivrai la suite avec grand intérêt. Je me pose beaucoup de questions pour optimiser ma visibilité et les meilleurs moyen d’arriver à être confortable comme travailleur autonome. Ce n’est pas toujours facile.

  14. François Charron (Technoserv) 27/03/2011 at 09:27 #

    Très bonne idée que ce sondage ! Je suis travailleur autonome depuis 6 ans et je ne retournerai jamais comme salarié. Je travaille de la maison 95% du temps et ma qualité de vie est meilleure qu’auparavant. Adieu heures de pointe, plus de temps avec mes proches, libres de gérer mon propre agenda, etc. De plus, les entreprises ont de plus en plus recours à nos services pour des raisons évidentes !

  15. François La Roche 28/03/2011 at 08:07 #

    Yves, avez-vous pu obtenir/examiner le degré de représentativité statistique de l’échantillon des répondants via la population réelle des TA ? Est-ce que les chiffres ont déjà été ajusté en conséquence ? Merci et bravo pour l’initiative.
    FLR

  16. Christine Vigeant 30/03/2011 at 10:51 #

    Bravo, quelle bonne idée. Je pourrai donc me servir de ce sondage pour dépeindre plus précisément ce qu’est la réalité d’un travailleur autonome en 2011 auprès de mes étudiants en dessin de bâtiment.

    Merci !

  17. David Proulx 31/03/2011 at 10:56 #

    Bonjour,

    Je suis en démarrage d’un projet de nature agricole (élevage de bovins de boucherie). Je dois faire des démarches auprès de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) afin de faire valoir mon projet et d’obtenir une autorisation de leur part me permettant de démarrer. Dans mes états prévisionnels de revenus et dépenses, je projète de faire un bénéfice net annuel de 10 600 $. En rencontre avec les représentants de la CPTAQ je me suis fais dire qu’un revenu net de 10 600 $/an,  » on ne vit pas avec ça ». Vous comprendrez que je suis très troublé et choqué de cet argument gratuit et que je veux receuillir des statistiques pour faire la preuve qu’un bon nombre de travailleurs autonome au Québec vivent d’un revenu net de l’ordre de 10 000 $.

    Est-ce possible de me fournir des statistiques sur les revenus des travailleurs autonomes. Du type, X % des travailleurs autonomes ont des revenus nets entre 0 et 10 000 $, X % entre 10 000 $ et 30 000 $, etc. Ou toute autre source d’informations me permettant de faire valoir mon projet.

    Espérant obtenir de votre part une piste d’information pouvant m’aider, merci de l’attention portée à la présente.

    Salutations !

  18. Ghislain Trudel 31/03/2011 at 16:37 #

    je suis travailleur autonome depuis plus de 11 ans,peut être un des premiers a être Agent de Dévellopement et courtier pour des petits et grands producteurs en Agro Alimentaire au Québec.J’ai débuter fin 1997-1998 après une mise a pied a cause de mon âge plus de 52 ans.Mon salaire est variable ,tout dépand des contracts(entre $24,000.00 et $35,000,00) Net.Le plaisir de travaillé pour soi -même vaut bien des millier de dollards au sain d’un entreprise qui ne reconnait pas ton potentiel et les valeurs que tu peut représentéet que tu véhicule.Le seule sacrefice que sa demande ,sais d’être toi même et ne pas rêvé de prendre ta retraite a 55 ans,parce que tu es heureux de t’amusé toute en travaillant pour toi.

  19. Nadia B-Mainville 18/07/2012 at 07:50 #

    Excellent début, et j’ai hâte de lire la suite des résultats.
    Il me semble toutefois que, pour une pertinence accrue, il aurait fallu intégrer une question sur le secteur d’activités des T.A et la fourchette des revenus, pour un aperçu plus concret du quotidien de ce type de travailleurs. Et un autre sondage portant simplement sur les pigistes du domaine langagier (traduction/édition/révision/interprétation) serait-il possible?

Trackbacks/Pingbacks

  1. Travail autonome au Québec: les femmes gagnent moins que les hommes, beaucoup moins - 24/03/2011

    […] le billet précédent, nous avons dévoilé le portrait type des travailleurs autonomes au Québec. Nous n’y faisions pas de distinction sur la base du sexe; la différence entre le nombre de […]

  2. Travailleurs autonomes, êtes-vous bien protégés? - 04/10/2011

    […] Entre mythes et réalité: le portrait des travailleurs autonomes au Québec – Travail autonome au Québec: les femmes gagnent moins que les hommes, beaucoup moins […]

  3. Une nouvelle forme d'illettrisme... Magazine LA COULISSE - 23/04/2014

    […] Entre mythes et réalité: le portrait des travailleurs autonomes du Québec […]

  4. Les proches et les affaires... « Magazine LA COULISSE Magazine LA COULISSE - 30/04/2014

    […] Entre mythes et réalité: le portrait des travailleurs autonomes du Québec […]

Laisser un commentaire